Les déclarations...


 

Le 1er Juillet 2008

Les "Moudjahidines du peuple"

 

Le Samedi 28 juin 2008 le groupe des « Moudjahidines du Peuple » et leurs diverses associations, ont manifesté à Villepinte en France, avec malheureusement la participation des hauts responsables français et européens.

Cette organisation dont le comportement est équivalant d’une secte dangereuse, n’est et ne pourra jamais présenter une solution face au régime de la République Islamique d’Iran, que nous combattons depuis presque trente années.

Le monde doit savoir que la stratégie de pression contre la République Islamique, en utilisant le levier des Moudjahidines, est de vouloir remplacer les terroristes par des terroristes. Ceci ne peut pas être une solution pour l’Iran.

Les Moudjahidines tous comme la République Islamique n’ont aucune base ni soutien populaire en Iran et l’un comme l’autre ne pourront que dilapider les ressources naturelles et la richesse de l’Iran et mettre en danger l’intégrité territoriale de notre chère patri.

Les Iraniens exilés dans le monde entier doivent informer les dirigeants de leurs pays d’accueil et leur demander de soutenir ni la République Islamique, ni les Moudjahidines, pour que le peuple iranien, après le renversement de ce régime, puisse s’exprimer librement et choisir dans un referendum direct un régime démocratique entre la Monarchie constitutionnelle et une République.

Vive l’Iran

Gholam-Reza Pahlavi

 

---

Le 17 Octobre 2007


L’Iran
et ses droits de la mer Caspienne*



Une nouvelle fois la République islamique a prouvé qu’elle n’a pas la capacité de gérer les affaires et de défendre les intérêts nationaux de l’Iran. Pendant le dernier sommet  des pays riverains de la mer Caspienne, le 15 et 16 Octobre à Téhéran, malgré le fait que la question des droits sur les ressources de la mer Caspienne, n’était pas abordée, les silences répètées du régime islamique, face aux plans mis en place depuis ces dernières années par de la Russie, Turkménistan, Azerbaïdjan et Kazakhstan sur leur droit aux ressources de la mer Caspienne, mets les droits et l’intégrité territorial de l’Iran en grave danger.

En 1940, le traité complémentaire signé entre l’Iran et l’Union Soviétique, a clairement reconnu et établi la part de l’Iran à la hauteur de 50% sur toutes les ressources (marines et sous-marines) de la mer Caspienne. Pendant le règne de mon frère, Sa Majesté Mohamad-Reza Shah, ce droit légitime était rappelé  dans tous les nouveaux traités signés entre les deux pays. L’effondrement de l’Union Soviétique, ne met nullement en question ces accords. D’ailleurs en 1991, les nouvelles Républiques côtières de la mer Caspienne ont reconnus les traités signés entre l’Iran et l’Union Soviétique et se sont engagées à respecter leurs termes. Dans ces « dits traités », le droit légitime et inchangeable de l’Iran aux ressources de la mer Caspienne est de 50% de toutes les ressources.

Le régime islamique isolé sur la scène internationale et ressentant une menace pour sa survie, afin d’attirer le soutien de la Russie pour ses plans aventuriers, continue la politique du silence, au lieu de défendre les intérêts de l’Iran de la mer Caspienne et met en danger, les intérêts et l’intégrité territorial de l’Iran. Le peuple iranien, défendra les intérêts nationaux et l’intégrité de son territoire et ne laissera pas le régime en place piétiner ses droits de la mer Caspienne, ni à un autre endroit de l’Iran. Les accords  conclus par le régime en place, qui ne prendront pas en compte les intérêts nationaux de l’Iran, n’auront pas l’aval du peuple iranien et de ce fait n’auront aucune valeur juridique.

Vive l’Iran

Gholam-Reza Pahlavi

* La Caspienne, est le plus grand lac du monde et de ce fait est appelé la mer Caspienne.